Home / Information / Qu’appelle t-on le talon de consommation ?

Qu’appelle t-on le talon de consommation ?

Le talon de consommation ou le bruit de fond comme il est parfois appelé, peut se résumer aux charges électriques que consomment les appareils en veille. Une définition basique du talon de consommation vaut de parler des veilles électriques de tous les appareils électriques dans le logement, en dessous duquel on ne descendra pas. 

Il est généralement admis que le talon de consommation dans le résidentiel concerne minimum 10 % de la consommation totale d’électricité.

A quoi sert le talon de consommation ?

Le talon de consommation est avant tout un indicateur, une courbe de charge plane sur laquelle nous pouvons travailler en autoconsommation solaire selon son amplitude. 

Dans le résidentiel, elle évolue d’une consommation minimale pour un studio à 1 ou 2 KWh pour une belle résidence, en fonction du nombre de résidents, de leur activité diurne, du nombre et de l’efficacité des appareils électriques en veille, des modes de production de chauffage, de la consommation numérique croissante, …

Un exemple de talon de consommation sur une journée ou l’on voit que le talon oscille entre 250 et 500 Wh.

Le coût du talon de consommation ?

Dans le privé comme dans le tertiaire, le coût du talon de consommation peut se calculer aisément. 

Pour cette courbe de charge présentée ici :

Il y a 8760 heures dans une année, dont 2920 sont généralement facturées en heures creuses. Dans le résidentiel, hypothèse à 15 cts/euro en heure pleine pour les deux tiers de l’année et 10 cts/euro en heure creuse pour le dernier tiers, le coût pour 500 Wh, s’élève donc à :

  • 438 euros en heures pleines
  • 146 euros en heures creuses

Un total de 584 euros pour la consommation d’appareils en veille. 

Dans le tertiaire, le talon de consommation peut s’avérer bien plus important, alors que des actions de gestion et de bon sens permettent de réduire sérieusement la facture.

Quel intérêt de connaitre son talon de consommation ?

Connaitre son talon permet d’engager des actions pour le réduire et entamer des démarches d’économies d’énergie, en cherchant à optimiser sa consommation, changer d’appareil, en optimiser la gestion, couper ses veilles lorsque c’est possible.

Dans le tertiaire, l’exemple disponible ici de la programmation de fonctionnement des centrales de traitement d’air en fonction de l’occupation dans les bureaux.

8500 euros d’économies à la clé, en reprogrammant les centrales de traitement, sans réduction de confort.

Cela concerne également l’élevage ou l’on va tacher d’éviter la pointe mobile, réduire ses appels de puissance, optimiser les moteurs.

Le talon de consommation et l’autoconsommation solaire

En plus des économies d’énergie que l’on pourra trouver dans le talon de consommation, celui-ci peut représenter une base de travail dans la rentabilité d’un kit solaire de 500 Wc, pour obtenir un coût de revient de son KWh solaire le plus intéressant possible. 

Voir également

rentabilité autoconsommation solaire sur tracker mono axe

Rentabilité tracker solaire mono axe en autoconsommation

Etude de rentabilité d’un Tracker solaire Mono Axe en autoconsommation exploitation maraîchère, 7,56 KWc sur …