Home / Information / Quels sont les différents modes d’autoconsommation

Quels sont les différents modes d’autoconsommation

les différents modes autoconsommation solaire

Produire son électricité pour sa consommation est maintenant possible et financièrement intéressant. On parle d’autoconsommation solaire, mais quels sont les différents types d’autoconsommation. Quels sont les limites, les aspects réglementaires et la gestion administrative des différents modes d’autoconsommation.

Injection totale

On l’oublie souvent mais la revente totale n’est ni plus ni moins de l’autoconsommation solaire subventionnée. A l’instar de l’eau qui prend le chemin le plus court, l’électricité est consommée sur place ou distribuée au point de livraison le plus proche. L’électricité solaire est vendue par le fait au travers du mécanisme de l’obligation d’achat.

Avec la baisse progressive des tarifs d’achat, et la baisse du coût des centrales photovoltaïques, ce marché tend peu à peu a laisser sa place à l’autoconsommation.

Les formalités administratives sont la déclaration préalable de travaux le plus souvent ou le permis de construire, le contrat d’achat OA et la présentation d’un certificat de conformité Consuel. Depuis le premier Février 2019, l’installateur n’est plus en mesure de présenter une déclaration sur l’honneur.

Autoconsommation totale

Derrière ce terme on distinguera les nuances suivantes

Autoconsommation sans injection

L’électricité est intégralement produite et consommée sur place. Aucun électron ne se retrouve sur le réseau. Quelle que soit la taille de la centrale solaire, du kit solaire résidentiel au 30 KWc pour l’industrie, les formalités nécessaires sont la déclaration préalable de travaux ou le permis de construire et la convention d’autoconsommation sans injection auprès d’Enedis.

Sur ce modèle, il est possible de rajouter du stockage pour améliorer le taux d’autoconsommation

Autoconsommation avec injection cédée à titre gratuit

L’électricité est produite localement, consommée sur le site en majorité, et le surplus cédé à titre gracieux au gestionnaire de réseau. C’est une possibilité dans la limite d’une installation de centrale domestique de 3 KWc. Les formalités sont identiques à l’autoconsommation sans injection, si ce n’est la précision ajoutée de la cession à titre gratuit du surplus dont le bénéficiaire est Enedis.

A noter : les installations au sol en autoconsommation domestique sont dispensées de déclaration préalable de travaux

Autoconsommation avec stockage

La capacité de stockage devra être calculée au plus juste pour ne pas alourdir le coût de revient du KWh. Il restera probablement de l’électricité qu’il sera possible d’injecter sur le réseau. Les formalités seront plus complexes avec la fourniture du schéma unifilaire de stockage prévu et le certificat de conformité violet spécifique au parc de batteries.

Autoconsommation avec pilotage

L’ajout de pilotage dans le schéma de l’autoconsommation peut être envisagé pour consommer le maximum de la production. On peut piloter des charges comme un ballon d’eau chaude et des appareils électriques énergivores comme des machines à laver. Souvent associés à une interface, la consommation d’électricité photovoltaïque est donc optimisée.

Autoconsommation avec stockage virtuel

C’est la grande nouveauté de Février 2019, sans pouvoir nous avancer sur ce nouveau concept. La production solaire non consommée localement est virtuellement mise à disposition pour être restituée selon les besoins. Différents modèles d’affaires se mettent en place.

Autoconsommation collective

Quand un fournisseur d’électricité verte vous vend la production d’une centrale photovoltaïque située à 500 kms de chez vous, la production vous est virtuellement réservée. On va retrouver le même principe dans l’autoconsommation collective.

Même si les projets fleurissent partout dans l’hexagone, le cadre réglementaire n’est encore pas tout à fait défini. Les périmètres et les taxes afférentes à ce principe d’autoconsommation sont encore en discussion avec la CRE et les principales associations solaires qui font la promotion de l’autoconsommation collective.

Pour le montage de telles opérations, il esr nécessaire de désigner une personne organisatrice, PO seul interlocuteur désigné auprès du gestionnaire de réseau. Les flux d’électricité seront pilotés numériquement et affectés aux bénéficiaires du projet.

Il existe différents modes d’autoconsommation solaire pour le particulier qui méritent une réflexion en amont pour tirer le meilleur parti de sa production.

Crédit Flickr 1

Voir également

rentabilité autoconsommation solaire sur tracker mono axe

Rentabilité tracker solaire mono axe en autoconsommation

Etude de rentabilité d’un Tracker solaire Mono Axe en autoconsommation exploitation maraîchère, 7,56 KWc sur …